2016   2015-2014   2013   2012   2011   2010-2009   2008-2006

Archives

les singulières 7, 2013, acrylique/toile, 30 x 40

les singulières 8, 2013, acrylique/toile, 60 x 60

les singulières 3, 2013, acrylique/toile, 40 x 50

les singulières 6, 2013, acrylique/toile, 60 x 100

les singulières 4, 2013, acrylique/toile, 50 x 60

les singulières 5, 2013, acrylique/bois, 20 x 30

Les singulières, 2013

CATHERINE

FAYARD

les singulières, 1, 2013, gouache/carton, 82 x 122

les singulières 2, 2013, gouache/carton, 82 x 122

Infiltrations, imprégnations, fusions et interactions provoquent certaines représentations, ensemble formel évoquant pour moi, le flux incessant et insaisissable des pensées.

A l’image des paysages nuageux intermédiaires entre réalisme et abstraction, je mets en avant la question de la peinture comme métaphore du rapport essentiel de l’homme à la nature.

Ainsi je considère la peinture en tant qu’idéal de repos méditatif au sein duquel je peux expérimenter et explorer un état perceptif chargé de matière onirique.

La série nommée Les singulières est Inspirée des théories de L. de Vinci invitant le peintre à utiliser les taches aléatoires, comme préalable à la composition de paysage.*


«Si vous regardez un vieux mur couvert de saleté, ou la bizarre apparence des pierres striées, vous pourrez y découvrir diverses choses telles que paysages, batailles, nuages, attitudes singulières, visages plaisants, draperies. A partir de cette masse confuse d’objets, l’esprit se trouvera fourni en abondance de dessins et de sujets parfaitement nouveaux»

   Léonard de Vinci, cité dans J.-Cl. Lebensztejn,   op. cit., p. 81.